Share

Emplois fictifs au MoDem : le témoignage qui accable Marielle de Sarnez

Share This:

Elle n’est plus au gouvernement, et pourtant l’ombre des affaires est loin de s’éloigner de Marielle de Sarnez. Le témoignage d’une de ses anciennes assistantes parlementaires locales au Parlement européen entendue en juillet dernier dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs présumés du MoDem au Parlement européen dévoilé par Le Parisien ce jeudi 14 septembre accable l’ancienne ministre des Affaires européennes. “J’ai été son assistante personnelle, jamais son assistante parlementaire européenne”, aurait déclaré, selon Le Parisien, Karine Aouadj qui aurait expliqué que ses préoccupations étaient très loin du parlement européen. “Organisation de week-ends de loisirs, réservation de restaurants, de billets de train, pressing”, étaient à son programme révèle le quotidien. C’est d’abord comme assistante personnelle de François Bayrou que Karine Aouadj avait été recrutée en 2007 par le MoDem. C’est un avenant à son contrat qui lui permettra trois ans plus tard de s’occuper de la numéro 2 du parti. Elle aurait alors continué à travailler pour le président du mouvement, ce que conteste le MoDem. “Ma cliente a versé des preuves par centaines du travail accompli pour chacun de ses assistants parlementaires, dont Karine Aouadj”, répond Me Pierre Casonava, avocat de Marielle de Sarnez, auprès du Parisien. La députée précise se tenir à la disposition de la justice.

Leave a Comment