Share

Greenpeace s’inquiète des risques d’attaques terroristes dans les centrales nucléaires

Share This:

Ce jeudi, deux jours après la publication d’un rapport alarmant sur le risque d’attaques terroristes contre les piscines de refroidissement du parc nucléaire français, Greenpeace a voulu prouver ses inquiétudes et dénoncer la “fragilité” et la facilité d’accès de ces bâtiments. Huit militants de l’ONG ont réussi à tirer un feu d’artifice dans l’enceinte de la centrale de Cattenom. Une opération d’intrusion destinée à sensibiliser sur le risque d’attaque terroriste. Les activistes ont été interpellés.

Leave a Comment