Share

no title

Share This:

Le 12 janvier dernier, Inès était présente sur les lieux de l’explosion de la rue de Trévise qui a fait 4 morts dont 2 pompiers et 66 blessés. Inès a subi des soins lourds et a plongé dans la dépression. Six mois après le drame, sous couvert d’anonymat, elle raconte son calvaire.

Leave a Comment