Share

Manuel Valls enfariné: “Ce sont les joies de la campagne”, plaisante-t-il

Share This:

En déplacement ce jeudi au marché de Noël de Strasbourg, Manuel Valls a reçu un sac plein de farine sur la tête au moment d’entrer dans le café “Broglie”. “C’était de la farine sans gluten et du coup j’apprécie l’attention”, a lâché le candidat à la primaire de la gauche à la sortie de l’établissement. L’ex-Premier ministre a assuré que cela faisait notamment partie des “joies de la campagne”, soulignant aux journalistes présents autour de lui de “ne pas en faire des tonnes” au risque “d’en recevoir” également. En pleine interview quelques minutes plus tard, celui qui s’est attiré les foudres des opposants à l’article 49.3 de la Constitution a également corrigé un homme qui lui parlait du “49 tiers”.

Leave a Comment