Share

Repas migrants : l’Etat remet de l’ordre à Calais

Share This:

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, durcit le ton. Dans le centre-ville de Calais, les associations non mandatées par l’Etat ne pourront pas distribuer de repas aux migrants jusqu’à la fin du mois. L’objectif : mettre fin aux troubles à l’ordre public. 

Les associations dénoncent cette décision. Cette interdiction est pour l’instant en vigueur jusqu’à fin septembre. Le gouvernement prévoit également l’arrivée de 30 officiers de police judiciaire d’ici la fin du mois.

Leave a Comment